Foire aux questions sur le nouvel étiquetage européen des pneumatiques 

Posez vos questions sur l’étiquetage des pneus ici. Toutes les questions que nous recevons sont examinées avec grand soin et certaines seront publiées. Le texte ne sera pas modifié, à l’exception de la suppression des noms et des coordonnées des personnes. 

Généralités

Quel est le but du nouvel étiquetage européen des pneumatiques ?
Le nouvel étiquetage européen des pneumatiques a pour but d’accroître la sécurité de la mobilité individuelle et du secteur des transports ainsi que d’en améliorer l’efficacité économique et environnementale. À cet effet, l’utilisation de pneus plus économes en carburant, plus sûrs et moins bruyants est encouragée. L’objectif de l’étiquetage des pneumatiques est d’aider le consommateur à faire le bon choix lors de l’achat de pneus. 

Comment le consommateur bénéficiera-t-il du nouvel étiquetage des pneumatiques ?
L’étiquetage européen des pneus facilite le choix de pneus neufs dans l’Union européenne. Il incite à faire l’acquisition de pneus de meilleure qualité et donc aussi plus sûrs. L’étiquetage donne aux consommateurs, aux entrepreneurs du secteur des transports et aux revendeurs de pneumatiques des informations essentielles et normalisées sur la sécurité des pneus (adhérence sur sol mouillé) et sur leurs impacts environnementaux (résistance au roulement et bruit de roulement externe). Outre ces trois critères, il convient de tenir compte de nombreux autres facteurs liés à la sécurité, à la performance et à l’environnement. Lorsque vous choisissez vos pneus, assurez-vous qu’ils ont été conçus pour les conditions de route dans lesquelles ils évolueront.

Où puis-je obtenir des informations complémentaires sur le nouveau étiquetage ?
Des informations sont disponibles en provenance de nombreuses sources différentes, par exemple sur les sites Internet des fabricants de pneus et de la Commission européenne http://ec.europa.eu/energy/efficiency/tyres/labelling_en.htm (en anglais) ou chez les revendeurs de pneus. Les classements proprement dits figurent notamment sur une étiquette se trouvant sur la bande de roulement du pneu ou dans une brochure à côté du pneu en vente, sur les tarifs et les sites Internet du fabricant, dans une offre écrite faite par un revendeur et sur le reçu délivré lors de l’achat des pneus. 

Quand le nouvel étiquetage des pneumatiques entrera-t-il en vigueur ?
L’étiquetage européen des pneus sera obligatoire à partir de novembre 2012. Le nouvel étiquetage concerne les pneumatiques pour véhicules de tourisme, 4x4, camionnettes, camions et cars homologués pour une utilisation routière et fabriqués à partir du 1er juillet 2012. Il ne concerne pas les pneus cloutés, les pneus rechapés, les roues de secours, les pneus conçus pour la compétition ni ceux destinés aux véhicules de collection.

Quand les consommateurs verront-ils de façon concrète les nouvelles mentions de l’étiquetage ?
Les nouvelles mentions et notes de classement seront visibles sur les sites Internet et sur les supports de présentation des fabricants de pneumatiques en juillet-août 2012. Chez les revendeurs de pneus, ces informations seront à la disposition des consommateurs à partir de début novembre 2012. Si le consommateur est en mesure de voir les pneus, ceux-ci comporteront une étiquette de classification fournie par le fabricant et collée sur la bande de roulement, ou bien une mention de classification imprimée fournie par le fabricant devra être clairement visible à proximité immédiate. 

» Retour en haut de la page 

Caractéristiques des pneumatiques

» Retour en haut de la page 

Qu’indiquent les différentes caractéristiques au consommateur ?
La résistance au roulement influe sur la consommation de carburant du véhicule et donc aussi directement sur l’environnement. L’adhérence sur sol mouillé est une caractéristique importante du point de vue de la sécurité et elle donne également des informations sur la capacité de freinage du pneu sur le mouillé. Le bruit de roulement externe a également un impact sur l’environnement.

Dans quelle mesure le propre comportement du conducteur affecte-t-il les trois caractéristiques classifiées dans l’étiquetage européen des pneus ?
Le style de conduite du conducteur et le gonflage des pneus à la bonne pression constituent sans aucun doute un des facteurs les plus importants pour la sécurité routière et une conduite économique. Le conducteur peut facilement annihiler les avantages en matière d’adhérence sur sol mouillé et d’efficacité en carburant des pneus qu’il a choisis avec un style de conduite inapproprié et des pressions incorrectes. Une pression insuffisante provoque une usure considérable des pneus, accroît la résistance au roulement et donc aussi la consommation de carburant et les émissions de dioxyde de carbone. Un conducteur responsable connaît en toutes circonstances les caractéristiques et l’état de ses pneus. Seul un conducteur connaissant son véhicule et ses pneus est à même d’ajuster sa vitesse et l’intervalle de sécurité en fonction des conditions météo prévalant.

Pourquoi est-il important d’atteindre certains classements ?
L’étiquetage européen affectera à l’avenir les choix des consommateurs en matière de pneumatiques. De bonnes notes influeront tout particulièrement sur les décision d’achat de pneus été. Dans le cas des pneus hiver, le classement risque aussi d’induire en erreur. Le nouvel étiquetage des pneumatiques ne tient par exemple pas compte des conditions hivernales typiques prévalant dans les pays nordiques. Dans les conditions climatiques hivernales difficiles et changeantes, les caractéristiques de sécurité les plus importantes des pneus sont l’adhérence sur le verglas et sur la neige. La classification de l’adhérence sur le mouillé ne dit rien sur l’adéquation d’un pneu hiver dans l’hiver nordique.

La résistance au roulement a une incidence sur la consommation de carburant et donc aussi sur les émissions de dioxyde de carbone. Que signifie-t-elle ?
On entend par résistance au roulement l’énergie consommée lors du changement de forme du pneu intervenant au contact de la chaussée. La structure du pneu et le choix des matériaux permet d’influer sur ce changement de forme et sur la quantité d’énergie qu’il requiert. Les facteurs accroissant la consommation d’énergie sont par exemple la température du pneu, sa pression de gonflage, la charge supportée par la roue, l’usure du pneu ainsi que la résistance de l’air due à la vitesse. Un matelas d’eau de 0,5 mm peut également entraîner une augmentation de la résistance au roulement allant jusqu’à 50 %. La résistance au roulement contribue à hauteur d’environ 20 pour cent à la consommation de carburant du véhicule. Plus la résistance au roulement sera faible, plus la consommation de carburant sera réduite. En choisissant judicieusement ses pneus et avec un style de conduite raisonnable, l’automobiliste réduira de manière significative ses émissions de dioxyde de carbone. Un véhicule de tourisme équipé de pneus ultra économiques de classe B consommera environ 0,1 litre aux cent de moins qu’un pneu de classe C.

Que signifie l’adhérence sur sol mouillé d’un pneu et comment peut-on l’évaluer ?
L’adhérence sur sol mouillé fait référence à la capacité d’adhérence du pneu sur une surface mouillée. En pratique, le concept d’adhérence sur sol mouillé implique aussi étroitement une distance de freinage plus courte sur le mouillé, de meilleures caractéristiques de maniabilité ou une réponse directionnelle plus stable dans les conditions de route humides. Le nouveau règlement sur l’étiquetage des pneumatiques permet de tester de deux manières l’adhérence sur sol mouillé d’un pneu pour véhicules de tourisme. Dans les deux cas, le pneu à évaluer est comparé à un pneu de référence, c.-à-d. un pneu normalisé aux fins de la comparaison. Le premier test consiste à freiner avec le véhicule sur une surface mouillée. L’autre possibilité est le test dit « skip trailer » (test du coefficient de frottement), dans lequel on mesure le frottement entre les pneus et la chaussée.

Quels sont les effets de l’adhérence sur sol mouillé ?
L’adhérence sur sol mouillé est un facteur de sécurité essentiel, en particulier sur les pneus été. Elle indique l’aptitude à contrôler le pneu sur une route mouillée. Le nouvel étiquetage européen indique la distance de freinage du pneu sur l’asphalte mouillé à une vitesse de 80 km/h. Par exemple, la différence entre les classes A et F en termes de distance d’arrêt peut être de plus de 18 mètres, soit l’équivalent de quatre longueurs de voiture ou d’un autocar de longueur maximale. La différence entre les catégories adjacentes sur la distance de freinage est d’environ une longueur de voiture (3 à 6 m).

Quelle est l’importance du bruit de roulement externe ?
Il y a une différence énorme entre les pneus à une onde sonore selon l’étiquetage européen des pneumatiques et ceux à trois ondes sonores. Un pneu ayant trois ondes sonores est susceptible d’être jusqu’à six décibels plus bruyant qu’un pneu n’ayant qu’une onde, ce qui signifie un niveau sonore environ quatre fois plus élevé. Le bruit des pneus est toujours associé à un type de chaussée donné, car la surface de la route a une incidence considérable sur le bruit produit par le véhicule. La valeur absolue exprimée en décibels ne reflète pas nécessairement le niveau de bruit : par exemple, tous les pneus sont bruyants sur l’asphalte rugueux au printemps.

» Retour en haut de la page  

Essais et fiabilité

» Retour en haut de la page 

Comment sont définies et testées les caractéristiques prévues par l’étiquetage des pneumatiques : efficacité en carburant, adhérence sur sol mouillé et bruit de roulement externe ?
Les nouvelles classifications des pneus sont définies à l’aide d’essais selon un cahier des charges très précis. Chaque fabricant est responsable de l’évaluation et de la classification des pneus qu’il fabrique. Cette auto-évaluation fait appel à des méthodes d’essai approuvées par la Commission économique pour l’Europe et définies de manière précise. L’adhérence sur sol mouillé et le bruit de roulement externe sont testés en conditions réelles, à l’extérieur. La résistance au roulement indiquant l’efficacité en carburant du pneu est quant à elle testée sur un banc d’essai à l’intérieur.

Que faire si vous soupçonnez que vos pneus ne correspondent pas à la classification indiquée ?
Le contrôle et l’exécution du respect des dispositions incombent aux autorités nationales. En Finlande, l’organe de surveillance est par exemple l’Agence finlandaise de sécurité des transports, TraFi. Cette question revêt une importance primordiale pour le succès et la pertinence du nouvel étiquetage des pneus. La surveillance est le seul moyen de s’assurer que les consommateurs, les transporteurs et les revendeurs de pneus ne soient pas induits en erreur. L’objectif est d’éviter que quiconque achète des pneus de piètre qualité ayant de nombreuses caractéristiques médiocres.

L’étiquetage indique-t-il toutes les informations pertinentes pour faciliter le choix des pneus ?
Les trois critères de l’étiquetage européen des pneus constituent un bon point de départ, et ce sont des facteurs importants du point de vue de la sécurité et du respect de l’environnement des pneus. Il y a cependant de nombreux autres éléments dont il convient de tenir compte lors de l’évaluation de la performance d’un pneu. Il s’agit par exemple de la maniabilité du pneu sur le mouillé et sur le sec, de l’adhérence sur le verglas, du comportement d’aquaplanage ou de la résistance à l’usure. Lors du développement d’un nouveau pneu, Nokian Tyres dispose de plus de 300 essais normalisés.

Des pneus satisfaisant aux critères de la classe A, la meilleure, en termes d’efficacité en carburant et d’adhérence sur sol mouillé seront-ils lancés sur le marché de suite ?
Oui, même si la nouvelle classification constitue un challenge de taille. Un pneumatique est toujours un compromis en ce qui concerne ses caractéristiques. Certaines sont pratiquement diamétralement opposées : une amélioration de l’une entraîne une détérioration de l’autre. C’est par exemple le cas en ce qui concerne l’adhérence sur le verglas et l’adhérence sur sol mouillé des pneus hiver.

» Retour en haut de la page  

L’étiquetage européen des pneus et les pneus hiver

» Retour en haut de la page 

De quelle façon l’étiquetage tient-il compte des pneus hiver ?
L’étiquetage n’est pas applicable aux pneus cloutés, mais il l’est aux pneus hiver non cloutés. En ce qui concerne les pneus hiver, l’étiquetage ne saurait être le seul critère de sélection ; vous avez intérêt à consulter des tests comparatifs indépendants ou à solliciter l’aide d’un revendeur de pneus qualifié. Les pneus hiver scandinaves non cloutés, autrement dit les pneus contact, sont conçus pour les conditions hivernales parfois très glissantes – verglas et neige – qui prévalent dans la région. Les pneus contact destinés aux conditions d’Europe continentale privilégient fortement les caractéristiques de conduite rapide sur routes sèches au détriment de l’adhérence sur le verglas.

Est-il judicieux de ne choisir un pneu hiver que sur la base de l’adhérence sur sol mouillé ?
Non. En particulier dans les pneus hiver conçus pour les pays nordiques, l’adhérence sur le mouillé n’est en aucun cas le facteur de sécurité le plus important. Un pneu hiver ayant une bonne adhérence sur sol mouillé aura une adhérence médiocre sur le verglas ; très souvent, il est conçu tout spécialement pour les conditions hivernales plus clémentes d’Europe continentale. En ce qui concerne les pneus hiver, l’étiquetage n’aidera pas beaucoup les automobilistes évoluant dans des conditions réellement hivernales et pourra même prêter à confusion et compromettre la sécurité routière. Il est primordial pour la sécurité de toujours se procurer des pneus adaptés aux circonstances.

Où le consommateur a-t-il intérêt à se procurer des information fiables et complètes pour étayer son choix en matière de pneus ?
Il serait bon qu’il s’entretienne avec un vendeur qualifié chez un détaillant de pneus, qu’il consulte les supports marketing et les sites Internet des fabricants et qu’il passe en revue les bancs d’essai réalisés par la presse automobile indépendante, dans lesquels des dizaines de caractéristiques sont testées. Lorsque vous choisissez vos pneus, assurez-vous qu’ils ont été conçus pour les conditions de route dans lesquelles ils évolueront.

» Retour en haut de la page

Le kit d’informations sur le nouvel étiquetage européen des pneumatiques (pdf)

The aim is to improve road safety, eco-friendliness, and economic efficiency by promoting the use of fuel-efficient and safe tyres that cause as little noise as possible.

Télécharger le kit d’informations