mar. septembre 20 06:05 2022 dans les catégories Communiqués produits, Actualités de la société

AQUAPLANING : QUELQUES MILLIMÈTRES DE PROFONDEUR DE BANDE DE ROULEMENT PEUVENT FAIRE UNE IMMENSE DIFFÉRENCE POUR VOTRE SÉCURITÉ

Les conducteurs sont parfois confrontés à de brusques orages torrentiels en fin de saison estivale. Ceux-ci peuvent instantanément transformer certains tronçons routiers en zones à haut risque avec le danger invisible qu’est l’aquaplaning. Le fabricant de pneumatiques Nokian Tyres explique ce qu’il faut surveiller pendant la saison des pluies et pourquoi quelques millimètres de bande de roulement peuvent faire toute la différence.

L’aquaplaning est une véritable menace par temps pluvieux. Dès que la bande de roulement se trouve dans l’incapacité d’évacuer toute l’eau située au point de contact entre le pneumatique et la route, un coussin d’eau se forme sous la roue. Cela provoque une perte d’adhérence des pneumatiques et le conducteur perd le contrôle de son véhicule.

 

« Le conducteur peut se transformer dans ce cas en un passager impuissant en perdant instantanément le contrôle de son véhicule. Il est primordial cependant de rester calme et de ne pas freiner brusquement. Il est préférable de lever le pied de l’accélérateur, de laisser la voiture ralentir lentement et de surveiller de près le sens de la marche. Dès que vous sentez que les pneumatiques reprennent contact avec la route, vous pouvez progressivement recommencer à accélérer », explique Martin Dražík, chef de produit pour l’Europe centrale chez Nokian Tyres.

 

Il existe un véritable risque d’aquaplaning et ce, même avec de bons pneumatiques. Mais c’est presque certain avec des pneumatiques usagés. C’est pourquoi il est important de connaître l’état et la qualité des pneumatiques de votre voiture. En règle générale, plus la profondeur de la bande de roulement est petite, plus les pneumatiques risquent de perdre leur adhérence sur chaussée mouillée. Rouler avec des pneumatiques usagés est donc un risque majeur, surtout en cas de pluie, la distance de freinage étant nettement plus grande. Vous devenez ainsi un danger pour vous-même comme pour tous ceux qui sont autour de vous.

 

Les conducteurs qui ont retardé l’achat de nouveaux pneumatiques devraient accorder encore plus d’attention au bon entretien de ceux qu’ils utilisent pour permettre à leurs éléments de sécurité de durer le plus longtemps possible. Le risque d’aquaplaning peut être réduit en utilisant des pneumatiques dotés d’une bande de roulement d’au minimum 4 mm. Dès que la profondeur de la bande de roulement passe en-dessous, votre protection contre ce phénomène dangereux se détériore considérablement. La pression adéquate des pneus est également importante.

 

« Nos pneumatiques sont dotés de nombreuses innovations simplifiant la conduite sécurisée et la surveillance de leur état. L’un d’entre eux est l’Indicateur de sécurité de conduite breveté. Il permet au conducteur de voir immédiatement le nombre de millimètres de bande de roulement restant sur chaque pneumatique, à l’œil nu », rajoute Dražík.

 

Anticiper les situations dangereuses est important.

Une pluie battante et un mauvais état des pneumatiques forment une mauvaise combinaison. De la même manière, rouler trop vite par mauvais temps rend votre véhicule plus exposé à l’aquaplaning, même en cas de bons pneumatiques. Par fortes pluies, il peut être nécessaire de réduire la vitesse de 15-20 km/h de sorte à ce que la bande de roulement puisse évacuer toute l’eau située entre le pneumatique et la route.

 

 « Je ne comprends pas pourquoi tant de gens roulent dans des ornières sur la route même lorsqu’il pleut. C’est précisément là que le risque d’aquaplaning est le plus élevé. Conduire dans les ornières use également plus rapidement les pneumatiques, l’asphalte y étant beaucoup plus rugueux. C’est pourquoi il faut rouler en dehors des ornières », remarque Martin Dražík de Nokian Tyres.

 

Des tests réalisés par le magazine finlandais Mootori (03/2020) ont montré que des pneumatiques usagés commençaient à subir l’aquaplaning à une vitesse inférieure de 15 km/h par rapport à des pneumatiques neufs. Au regard du meilleur pneu testé, le neuf a commencé à subir l’aquaplaning à 90,4 km/h alors que le phénomène s’est produit à environ 75 km/h pour le pneumatique usagé doté de seulement 3,5 mm de bande de roulement. La pression des pneumatiques doit également être vérifiée en même temps que la profondeur de la bande de roulement. Une pression moindre augmente le risque d’aquaplaning. Vérifier la pression des pneumatiques et la régler au niveau approprié si nécessaire est une mesure de sécurité de base que vous pouvez réaliser à la station-service la plus proche. Et cela ne coûte rien.

 

Conseils pour faire face au risque d’aquaplaning

  • Vérifier l’état des pneumatiques avant chaque trajet, maintenir une pression de gonflage suffisante et s’assurer que la profondeur de la bande est d’au minimum 4 mm pour garantir une conduite sécurisée.
  • Regarder la météo avant de prendre la route et anticiper les situations dangereuses, comme les fortes averses ou les orages.
  • Ne pas conduire dans les ornières de la route sous la pluie.
  • Réduire sa vitesse de conduite d’au moins 20 km/h en cas de fortes pluies et d’averses.
  • Maintenir une distance suffisante avec les véhicules situés à l’avant.
  • En cas d’aquaplaning, rester calme, lever le pied de l’accélérateur, laisser la voiture ralentir jusqu’à sentir de nouveau le contact se former entre les pneumatiques et la route et maintenir la direction.

 

 

Photographies :

Télécharger des images

 

Pour de plus amples informations sur le sujet :

Attention à l’aquaplaning

Dangers de l’aquaplaning

 

Pour de plus amples informations :

Jaroslav Nálevka, PR Consultant, 00420 725 865 874,

jaroslav.pr.ext@mccann.cz

Zuzana Seidl, Responsable RP Tyres CE, 00420 603 578 866,

zuzana.seidl@nokiantyres.com