mer. septembre 22 01:42 2021 dans les catégories Communiqués produits, Actualités de la société

S’il existe deux types de bruit de roulement, l'étiquetage du pneu ne tient compte que de l'un d'entre eux

Le bruit du roulement des pneus est l’un des principaux facteurs clés qui impactent le confort de conduite. Avec la popularité croissante des voitures électriques silencieuses, de plus en plus de conducteurs s’intéressent désormais notamment au bruit des pneus. Le bruit du roulement externe et le bruit interne sont deux choses différentes, mais sur lesquelles le conducteur peut influer en s’assurant que sa voiture et ses pneus restent en bon état. Nokian Tyres prend rigoureusement en compte cet aspect sonore dans ses travaux de R&D et ses essais.

Lorsque les automobilistes changent leurs pneus, il est très difficile de savoir quels pneus parmi tous ceux proposés sur le marché seraient les plus silencieux sur leur voiture. Le bruit des pneus dépend de plusieurs facteurs, tels que le modèle et le type de véhicule, les jantes, la composition de la gomme, la route, la vitesse de conduite, et même la météo. Il existe même des différences entre des véhicules pourtant similaires, ce qui rend les comparaisons exactes uniquement possibles dans des situations où la même voiture est utilisée dans des conditions identiques.

Il est possible de formuler des hypothèses générales, cependant : plus le composé de la bande de roulement est souple, plus il sera à même de diminuer le bruit. Les pneus haut de gamme sont souvent plus confortables et silencieux que les alternatives bon marché.

Les pneus été et hiver sont règlementés par l’étiquetage des pneumatiques dans l’UE, qui règlementent le niveau sonore des pneus, mais ne prend cependant pas en compte les bruits de roulement externe. Le bruit de roulement externe et le bruit interne sont même parfois contradictoires, et diminuer l’un des deux peut paradoxalement augmenter l’autre.

« Le son que vous entendez à l’intérieur de votre véhicule provient de plusieurs éléments. Le bruit des pneus émane du contact entre les pneus et la route : les aspérités de la route font vibrer le pneu lorsqu’il roule dessus. Ensuite, les vibrations parcourent une longue distance à travers le pneu, la jante, et d’autres structures du véhicule, jusqu’à l’habitacle, où elles se transforment en sons audibles. », explique Hannu Onnela, Ingénieur développeur senior chez Nokian Tyres.

Des tests qui requièrent une oreille humaine et indicateurs précis

Jusqu’ici, Nokian Tyres a mené des tests sonores sur son centre de tests situé à Nokia en Finlande. Le nouveau centre de tests de Santa Cruz de la Zarza, en Espagne, dispose d’une piste de 1,9 kilomètres de type « route confortable » qui permet de réaliser des tests bien plus probants qu’auparavant. Les infrastructures Ibériques permettent de tester les pneus sur différents types d’asphalte et de bandes rugueuses, ainsi que sur des rues pavées.

« Les informations obtenues grâce aux jauges ne suffisent pas, il nous faut d’autres informations, ainsi, nous menons un grand nombre de tests à partir d’évaluations humaines. Il est important de savoir si un son est agréable ou non, et les indicateurs ne peuvent pas l’évaluer. », précise Hannu Onnela, Ingénieur développeur senior chez Nokian Tyres.

L’enjeu dans la conception des pneus est de trouver le meilleur compromis possible. Si l’on modifie une caractéristique du pneu, cela impactera d’une manière ou d’une autre l’ensemble des caractéristiques de ce dernier. Si la sécurité est notre priorité numéro une, les développeurs essaient néanmoins d’affiner les autres paramètres afin d’atteindre le meilleur résultat possible.

« Selon les marchés, les produits présentent différentes caractéristiques. Les pneus hiver CE sont plus silencieux que les pneus été. En outre, les pneus hiver nordiques ont tendance à être les plus silencieux du fait de l’épaisseur de la bande de roulement et de la souplesse du matériau de celle-ci, comparativement aux pneus CE. Les caractéristiques du bruit interne du pneu sont décuplées lorsque la voiture est couramment utilisée à des vitesses allant de 50-100 km/h. », explique Olli Seppälä, Responsable R&D.

Le bruit des pneus diminue avec le temps

Alors que la saison des changements de pneus approche, les conducteurs doivent savoir que le changement de pneus rend davantage sensible au bruit. Les pneus usagés ont une bande de roulement peu profonde, ce qui crée une gamme de sons différente de celle des pneus neufs, qui ont une bande de roulement très solide.

Les conducteurs eux-mêmes ont, d’une certaine manière, un impact sur le bruit de leurs pneus. En effet, le son des pneus est affecté par l’état de la voiture et des pneus. Admettons que la géométrie de la suspension ne réponde pas aux critères donnés par les constructeurs automobiles, l’angle de braquage ne sera alors pas aux normes, et les pneus vont s’abîmer de manière inégale, et être plus bruyants. Même si les roues sont bien alignées, le conducteur devra permuter ses pneus afin qu’ils s’usent de la manière la plus uniforme possible.

Le bruit des pneus peut aussi varier selon la pression de gonflage. Le conducteur peut ainsi jouer sur ce paramètre. Hannu Onnela, Ingénieur développeur senior chez Nokian Tyres suggère un dernier conseil : « Si vous voyez des ornières sur la route, il est conseillé de les éviter pour une expérience sonore plus confortable. »

Plus d’informations :

Pour télécharger les visuels, cliquez ici.
Pour plus d’informations sur les travaux de R&D chez Nokian, cliquez ici.

 

Contacts presse :

Zuzana Seidl, PR manager Nokian Tyres CE, 00420 603 578 866,
zuzana.seidl@nokiantyres.com

Manon Bréchot, Consultante presse Nokian Tyres, 07 63 10 69 96
mbrechot@webershandwick.com