FacebookInstagramLinkedInmenu-iconicon-playscroll-downsearchTwitterShapeYouTube
Menu

Comment a été inventé le premier pneu hiver au monde ?

Aujourd’hui, utiliser des pneus hiver dans l’hiver finlandais et monter d’autres pneus pour l’été est une évidence pour tout le monde.Cependant, cela n’a pas toujours été le cas, le pneu d’hiver n’étant même pas encore centenaire.Comment a été créé le premier pneu hiver au monde, le « Kelirengas » ?

La loi imposant l’utilisation de pneus hiver est entrée en vigueur en Finlande en 1978. Les premiers pneus hiver au monde n’ont été fabriqués que 44 ans auparavant, en 1934. Fabriqué par la société Suomen Gummitehdas Osakeyhtiö, le Kelirengas avait été mis au point pour les camions, car c’était l’époque où les charrettes tirées par les chevaux étaient en train d’être remplacées par des véhicules motorisés. On trouvait à l’origine du développement une coopération et une interaction étroites entre August Kelhu, un revendeur de pneus de Turku et le « vétéran » du secteur, Erik Sundqvist, responsable commercial de Gummitehdas ainsi que les ingénieurs de l’usine.

« Les routes étaient mauvaises, mais il y avait des marchandises à transporter tout au long de l’année. Avec l’expansion du parc automobile dans les années 1930, on s’est aperçu que les voitures de tourisme avaient elles aussi besoin de nouveaux types de pneus. En 1936, la société a mis au point et fabriqué un pneu hiver plus petit pour les voitures. Le premier pneu hiver Hakkapeliitta fournissait une bonne adhérence dans les conditions hivernales, mais il pouvait également s’utiliser l’été », explique Pentti Eromäki, chez Nokian Tyres depuis plus de 35 ans.

Les routes étaient mauvaises dans les années 1930, mais les voitures n’étaient pas très fiables non plus, de sorte qu’arriver à destination n’était pas toujours garanti. C’est pourquoi les pneus hiver mettaient l’accent sur la durabilité structurelle et sur l’adhérence sur les routes verglacées et enneigées.

« Les pneus hiver ont été entièrement mis au point dans l’optique des conditions hivernales. Le premier pneu hiver avait un type de sculptures tout à fait inédit, ses rainures étant complètement transversales et adhérant comme en mordant dans la neige molle et la boue. L’idée centrale du pneu reposait sur une bonne surface d’adhérence sur les routes enneigées », dit Juha Pirhonen, responsable développement produits chez Nokian Tyres.


Au début, il n’y avait que des pneus hiver cloutés

Le nombre de voitures continuant de croître, on commença à déblayer les routes au chasse-neige pour faciliter la conduite. Cependant, cela engendrait des surfaces gelées glissantes que les pneus de l’époque ne pouvaient pas pénétrer.

« Le pneu clouté actuel avec ses pointes en métal trempé est apparu au début des années 1960. Même s’il y avait eu des tentatives de fixer des clous auparavant, c’était en effet le moment exact où le pneu clouté a été inventé. 1974 a vu l’introduction de nouveaux règlements en matière de pneus cloutés, qui visaient à réduire l’usure de la chaussée occasionnée par les clous », se souvient Pentti Eromäki.

L’entretien des routes s’est amélioré et de plus en plus de routes ont été goudronnées, ce qui leur a permis de rester dégagées l’hiver. Le développement s’est porté sur un nouveau type de pneu hiver – un qui serait indépendant de la réglementation en la matière.

« Les premiers pneus hiver non-cloutés ont été développés dans les années 1970 ; ils pouvaient compenser en partie les propriétés d’adhérence des pneus cloutés à l’aide de lamelles fortement prononcées sur la bande de roulement et de nouveaux mélanges de gomme innovants. Le pneu non clouté offrait un meilleur confort de conduite, car il était pratiquement silencieux », dit Eromäki.

Une chose subsiste

Les pneus d’hiver sont actuellement mis au point pour des marchés différents ; les pneus pour l’Amérique du Nord, les pays nordiques et l’Europe continentale sont par exemple très différents.

« Dans les pays nordiques, les automobilistes apprécient le plus l’écologie et les qualités hivernales », dit Juha Pirhonen.

De nos jours, les routes n’ont rien à voir avec ce qu’elles étaient lors des balbutiements de l’industrie des pneumatiques ; quant aux voitures, le fait d’avoir quatre roues est à peu près leur seul point commun avec celles du passé. Avec la mise au point de pneus hiver à profil bas, les pneus ont désormais un diamètre intérieur plus grand. Les voitures modernes imposent aussi des exigences entièrement nouvelles aux pneus.

« L’industrie du pneu a contribué à améliorer la tenue de route et l’adhérence des voitures, ce qui est apprécié des automobilistes. Ces dernières années, cependant, les consommateurs ont aussi commencé à apprécier la dimension écologique des pneus et des matériaux, une faible résistance au roulement et un bruit réduit », indique Pirhonen.

Le développement des pneus a également progressé à pas de géant au fil des décennies. Aujourd’hui, les ordinateurs font partie du quotidien et les essais des pneus sont devenus plus techniques. Une chose subsiste toutefois, décennie après décennie.

« Aucune machine n’est capable de suggérer de nouvelles idées : il faut encore faire tout le travail créatif soi-même », conclut Pentti Eromäki.