FacebookInstagrammenu-iconicon-playscroll-downsearchTwitterYouTube
Menu
lun. décembre 17 11:00 2018 dans les catégories Communiqués produits, Actualités de la société

Conduire en hiver vous angoisse ? Conseils de conduite pour conducteurs inexpérimentés.

La saison la plus difficile pour la conduite se profile et l’arrivée de l'hiver met beaucoup d’entre nous mal à l’aise au volant. Statistiquement, les conducteurs inexpérimentés sont beaucoup plus susceptibles d’avoir un accident de la route. Mais même les débutants peuvent apprécier la conduite, à condition que leur voiture et leurs pneus soient en bon état.

Conduire en hiver vous angoisse ? Conseils de conduite pour conducteurs inexpérimentés.

– L'hiver apporte avec lui de grandes variations de temps et les changements de friction dues à la neige et au verglas peuvent surprendre les conducteurs inexpérimentés. La visibilité est parfois réduite et la pluie glacée ou la neige fondue ont un fort impact sur la conduite et les distances de freinage de la voiture, affirme Mika Kuusi, pilote d’essai chez Nokian Tyres.

Les jeunes conducteurs sont considérés comme novices sur la route. Ils sont également beaucoup à ne conduire que rarement. Les trajets courts entre la maison et le centre-ville ne représentent pas une grande expérience de conduite d'hiver.

– Les personnes qui conduisent moins ont souvent des difficultés lorsqu'elles sont confrontées à des routes ou à des conditions météorologiques difficiles. Conduire en centre-ville, rester bloqué dans la circulation, se garer et devoir conduire dans l'obscurité peut également être impressionnant pour les nouveaux conducteurs, explique Kuusi.

La maîtrise de la voiture augmente avec l’expérience

Selon la Commission européenne, les conducteurs entre 16 et 24 ans sont surreprésentés dans les statistiques sur les accidents et les victimes de la route. Ils courent un risque deux à trois fois plus élevé de se retrouver dans un accident de voiture que les conducteurs plus expérimentés. Les accidents impliquant de jeunes conducteurs sont souvent causés par une perte de contrôle ou une trop grande vitesse et sont plus susceptibles de se produire la nuit.

L’état de la voiture et la connaissance de ses caractéristiques ont une grande importance dans la sécurité. Les jeunes conducteurs possèdent souvent des voitures plus anciennes sans système d’assistance à la conduite ni équipements récents de sécurité. Plutôt que le véhicule de secours de la famille, il est conseillé de proposer aux jeunes conducteurs une voiture aussi sûre que possible.

– Même lorsqu’il s’agit de voitures plus récentes, il est essentiel de connaître la manière dont elles réagissent en cas de situations extrêmes. En hiver, l’un des scénarios typiques qui entraînent la perte de contrôle, c’est lorsqu’on revient dans sa voie après avoir dépassé une voiture, affirme Martin Dražík, chef de produit chez Nokian Tyres Europe.

M. Dražík nous rappelle que même les systèmes automatiques et les équipements de sécurité d'un large SUV ne parviennent pas à maintenir le poids du véhicule sur la route si sa vitesse est trop élevée.

Lorsqu'on ne conduit que rarement, des pneus bien entretenus sont synonymes de sécurité

Au-delà de leur véhicule, les conducteurs inexpérimentés doivent accorder une attention particulière à leurs pneus. M. Dražík recommande aux personnes qui conduisent rarement de choisir le meilleur modèle de la gamme la plus récente.

– Les derniers modèles ont toujours une meilleure adhérence et des innovations récentes qui offrent une meilleure sensation de contrôle et de sécurité sur des routes très glissantes. Les nouveaux pneus sont forcément en bon état, mais il faut néanmoins vérifier régulièrement la profondeur de la bande. Il est également important de maintenir une bonne pression des pneus, nous rappelle Martin Dražík.

Martin Dražík et Mika Kuusi, forts de leur longue carrière dans le domaine des voitures et des pneus, souhaitent encourager les conducteurs peu sûrs d’eux :

– Vous pouvez, et devez, être particulièrement attentifs sur la route, surtout en hiver. Le seul moyen d’apprendre à conduire, c’est de conduire.

Soyez courageux au volant ! – Conseils toujours bons à prendre :

  • Vous ne trouverez le courage nécessaire qu’en vous exerçant. Les parkings vides, par exemple, vous permettent de tester votre véhicule dans différentes situations. Vous pouvez également vous inscrire à des cours dans une école de conduite même si vous avez déjà le permis. 
  • Entraînez-vous régulièrement à conduire sur des surfaces glissantes pour comprendre comment votre voiture réagit en cas de glissade. Les pistes aménagées sur des lacs gelés sont, par exemple, idéales. Vous pouvez également utiliser des pistes d’entraînement spéciales, si nécessaire. Cependant, elles sont souvent trop glissantes et n’offrent pas la même sensation que la neige et la glace dans la réalité. 
  • Rester calme au volant est essentiel. Plutôt que de paniquer, d’appuyer à fond sur les freins et de vous bloquer les épaules, cherchez du coin de l'œil des endroits vers lesquels vous pourrez dévier si besoin et essayez de maintenir le contrôle même en cas d'imprévus.
  • Vérifier la pression des pneus de temps en temps peut sembler futile, mais cela peut avoir de grandes conséquences lorsque vous conduisez dans des conditions extrêmes. Les voitures dont la pression des pneus n’est pas optimale peuvent réagir de manière étrange en cas d’évitement à une vitesse élevée, par exemple. Comment vérifier la pression des pneus.

Ces conseils vous sont fournis par Mika Kuusi, pilote d’essai chez Nokian Tyres, et Martin Dražík, chef de produit chez Nokian Tyres.

Images : Télécharger les images ici

Contacts :

Cloé Rougeyres, Consultant Weber Shandwick, 01 47 59 56 08, crougeyres@webershandwick.com

Margaux Fievet, Account Manager Weber Shandwick, 01 47 59 56 05, mfievet@webershandwick.com